Grand Royaume de Livadia
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Voir toute la liste


Aller en bas
Sven Rakels
Sven Rakels
Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2020

La marche à la mer de Rakels Empty La marche à la mer de Rakels

le Lun 16 Mar 2020 - 15:22
L'armée livadienne avait pris le contrôle complet des Lansquenets, du moins pour sa section militaire. Kaljulaid avait nommé à sa tête un officier à poigne, le colonel Rakels, directeur de l'académie de guerre.

Rakels était un esprit novateur, un partisan de l'offensive à outrance. Comme Kaljulaid, mais là où le Premier Fehér était partisan de l'enveloppement, Rakels était partisan de la rupture. C'est à dire que lorsque l'on perçait les lignes républicaines, Kaljulaid arrêtait assez vite l'offensive de manière à envelopper l'adversaire, ainsi on créait des nasses où l'on faisait quantités de prisonniers. Quant à Rakels, il considérait alors qu'il fallait continuer à pousser en avant, profiter du vide qu'il y avait derrière la ligne de défense pour obtenir l'écroulement du front républicain.

Rakels avait été frustré de ne pas pouvoir mener ce genre d'opérations. Kaljulaid était assurément un grand général mais il trouvait un peu frileux. Dans les plaines de Ventspills, ces attaques de rupture eussent été dévastatrices, d'autant plus que l'armée ennemie, comme toutes les armées rebelles n'avaient pas une logistique, une chaîne de commandement aussi rigoureuse que celle d'une armée professionnelle. A son sens, on eût pu être devant Levgrad à l'heure qu'il était.

Aussi proposa t-il au Premier Fehér un plan d'attaque, une opération qui devait rentrer dans l'Histoire sous le nom de "la marche à la mer de Rakels"

Avec cent cinquante engins blindés couverts par un fort support aérien, il entendait partir de la pointe la plus méridionale du front au sud de Mitau et foncer droit vers la mer. En cet endroit, les défenses républicaines semblaient plus faibles, les monts argenois n'étaient encore que de grosses collines, et plusieurs vallées et trouées se prêtaient à l'opération.

On pouvait ainsi couper le camp républicain en deux, isoler toute son armée de l'est et porter un coup décisif à son moral. Cette opération comptait des risques évidemment puisque l'opération n'était rien de moins que révolutionnaire selon les standards habituels de l'art de la guerre. Mais pour Rakels, le choix de frapper profondément en territoire républicain, en se déchargeant sur l'aviation et l'infanterie pour le ravitaillement et les communications était ce genre d'opérations audacieuses qui changeaient le cours d'une guerre.
Général Kaljulaid
Général Kaljulaid
Messages : 140
Date d'inscription : 01/11/2017

La marche à la mer de Rakels Empty Re: La marche à la mer de Rakels

le Lun 16 Mar 2020 - 15:34
Avec la chute de Mitau, Kaljulaid avait l'intime conviction que le cours de la guerre avait irrémédiablement tourné en faveur des nationalistes. Son armée était tout simplement plus nombreuse, mieux armée, mieux équipée et mieux commandée.

Il voulait donc terminer vite la guerre, assommer l'ennemi et en même temps frapper un grand coup auprès des brigades merksistes micromondiales qui se regroupaient en Valdisky et qui ne semblaient pas si loin d'attaquer Fort-de-Livadia. A ce propos, il y expédia les différentes unités de la quatrième brigade afin que ses 4.200 hommes au grand complet puissent assurer sa défense.

Il donna donc son accord à Rakels, son poing blindé et métallique allait pouvoir débouler sur les lignes ennemies.

Jet de dé :

1 : échec complet de l'offensive. Pertes importantes.
2 : échec de l'offensive. Gains territoriaux faibles.
3 : offensive réussie, mais des résistances et des problèmes de ravitaillement empêchent Rakels d'atteindre la mer
4 : offensive réussie, la mer est atteinte en quatre jours.
5 : offensive réussie, la mer est atteinte en trois jours
6 : offensive réussie, la mer est atteinte en deux jours, le front républicain vole en éclat.

_________________
Fehér Général Kaljulaid

Ex-Premier Fehér de l’état livadien
Ex-Régent de Livadia
Ex-Commandant en chef des Forces Livadiennes de Défense
Livadia
Livadia
Admin
Messages : 270
Date d'inscription : 31/10/2017
https://livadia.forumactif.com

La marche à la mer de Rakels Empty Re: La marche à la mer de Rakels

le Lun 16 Mar 2020 - 15:34
Le membre 'Général Kaljulaid' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' : 5
Sven Rakels
Sven Rakels
Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2020

La marche à la mer de Rakels Empty Re: La marche à la mer de Rakels

le Lun 16 Mar 2020 - 21:04
Les chars lourds, moyens et légers enfoncèrent immédiatement les lignes républicaines. Malgré leur équipement anti-chars, les merksistes ne purent stopper les lourds Jagkätze qui écrasèrent leurs positions comme de vulgaires taupinières.

Aussitôt, les chars légers se répandirent dans les lignes républicaines, comme un poing qui s'ouvre brutalement. A l'arrière, les chars moyens réduisaient les nids de résistance. Quant à l'infanterie, elles suivaient au petit trot cette progression pour occuper le terrain et sécuriser les flancs.

Alors que la nuit tombait, Rakels continuait à égréner les rapports de ses unités de pointe, qui, toutes, avaient dépassé leurs objectifs du matin. Avant d'aller se coucher, Rakels émit un dernier ordre pour le lendemain, un ordre qui correspondait à son plan : en avant toute !
Sven Rakels
Sven Rakels
Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2020

La marche à la mer de Rakels Empty Re: La marche à la mer de Rakels

le Mar 17 Mar 2020 - 1:38
Les Républicains ne restent pas sans réagir. Alors que l'offensive reprend au petit matin, un commandant énergique du nom de Wuust rassemble tous les blindés qu'il avait dans son secteur et les lançe énergiquement sur le flanc nationaliste..

La surprise est totale et au bout d'une demi-heure de combat, dix chars nationalistes sont en flammes. Néanmoins, la réaction ne se fait pas attendre et les Vrais-Livadiens s'accrochent dans le petit village de Kornberg. L'humble village est pris et repris trois fois pendant la matinée, néanmoins en fin d'après-midi, l'intervention de la chasse livadienne sonne le glas de la contre-attaque républicaine, et force le groupe de combat "Wuust" à se replier en désordre vers l'est.
Sven Rakels
Sven Rakels
Messages : 24
Date d'inscription : 07/03/2020

La marche à la mer de Rakels Empty Re: La marche à la mer de Rakels

le Mer 18 Mar 2020 - 16:36
En fin d'après-midi, les différentes unités de pointe touchent la côte et en rendent compte à l'état-major. Rakels exulte ! Il a réussi son pari au delà de toutes espérances. Il n'avait pas prévu que les troupes républicaines confinées tenteraient de se replier. Or, leur repli désordonné a pris la forme d'une retraite en catastrophe. Les forces de Rakels n'ont eu plus qu'à exterminer des bandes de soldats sans chef et sans plan d'opération.

A seize heures trente, la pointe du groupe de combat "Kupfer" signale sa position ; Vaazgard, sur la côte septentrionale du Levland, très à l'est. Rakels n'en croit pas ses oreilles. Il demande confirmation, il doit s'agir d'une erreur, il doit s'agir de Visegrad, soixante kilomètres plus à l'ouest. Et le commandant Kupfer de répondre laconiquement : "Aucune erreur. Suis personnellement à Vazzgard"

Rakels exulte doublement. Son opération audacieuse brise le front en deux, isole toute une armée et en détruit une autre en centre. Alors qu'il est reçu par le Kaljulaid, les deux hommes peuvent se congratuler ; le Rouge est foutu !
Contenu sponsorisé

La marche à la mer de Rakels Empty Re: La marche à la mer de Rakels

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum